Afghanistan : déploiement français dans la province de Kapisa (03.06.2008)

Afghanistan : le renfort français sera déployé dans la province de Kapisa

KABOUL, 3 juin 2008 (AFP) - Le bataillon supplémentaire de 700 hommes qui va renforcer la présence de la France au sein de la force de l’Otan en Afghanistan sera déployé dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, a-t-on appris mardi auprès du contingent français.

La France avait annoncé début avril au sommet de l’Otan à Bucarest le déploiement d’un bataillon français supplémentaire dans le cadre de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) en Afghanistan. Le site exact de déploiement des troupes françaises n’avait pas été précisé, même si le ministère de la Défense avait évoqué "une zone contiguë à la région de la capitale, à l’est de Kaboul". "Le président de la République a pris la décision de renforcer notre dispositif. Nous le ferons cet été par le déploiement d’un bataillon de 700 hommes dans la région est, dans la province de Kapisa", a indiqué mardi le lieutenant-colonel Frédéric Thomazo, responsable de la communication du bataillon français de l’Isaf. Si les violences sont moins fréquentes dans la province de Kapisa que dans le sud du pays, des incidents y sont régulièrement recensés, en particulier dans le district de Tagab, qui contrôle un accès stratégique à la capitale. Des soldats américains y sont pour le moment déployés. Par ailleurs, le renforcement des troupes françaises se traduira également par la mise en place d’une cinquième équipe d’instructeurs destinés à former les soldats afghans (Operational Mentoring Liaison Team, OMLT) qui pour la première fois rejoindra la province d’Oruzgan (centre-sud), un des bastions des talibans. Enfin, la France va reprendre également au cours de l’été le commandement de la région de la capitale, qui tourne chaque année entre les contingents turc et italien. Les renforts français doivent être déployés en juillet-août, selon le ministère de la Défense. L’ossature du bataillon supplémentaire sera constituée par le 8e RPIMa (régiment parachutiste d’infanterie de marine) de Castres, complété par des éléments blindés du 1er REC (Régiment étranger de cavalerie) d’Orange, génie du 17e RGP (régiment du génie parachutiste) de Montauban et un appui feu du 35e RAP (régiment d’artillerie parachutiste) de Tarbes. Le contingent français compte actuellement quelque 1.600 soldats, pour la plupart basés à Kaboul. Près de 170 militaires servent également à Kandahar (sud), où sont stationnés trois Rafale et trois Mirage 2000D qui apportent un soutien aérien aux soldats de la coalition internationale. Les talibans ont lancé une insurrection meurtrière en Afghanistan depuis qu’ils ont été chassés du pouvoir en novembre 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis. Les violences ont redoublé d’intensité depuis près de deux ans malgré la présence de 70.000 soldats de deux forces multinationales, l’une de l’Otan, l’autre sous commandement américain.

Dernière modification : 04/06/2008

Haut de page