Afghanistan : la stratégie militaire "ne suffira pas", selon Kouchner (25.08.2008)

PARIS, 25 août 2008 (AFP) - L’action militaire des forces internationales est "nécessaire" mais "ne suffira pas" en Afghanistan, a déclaré lundi le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner pour qui les Occidentaux doivent aider à transférer le contrôle du terrain aux Afghans. "Je suis sûr que la stratégie militaire, nécessaire dans un premier temps, ne suffira pas. Il nous faut l’+afghanisation+", a dit M. Kouchner depuis Beyrouth, où il était en visite officielle, à la radio France Inter. Le chef de la diplomatie doit être entendu mardi à l’Assemblée, avec le ministre de la Défense Hervé Morin, sur la politique de la France en Afghanistan, huit jours après l’embuscade qui a tué 10 soldats français. "Il n’y a pas de solution uniquement militaire", a réaffirmé M. Kouchner. Le ministre des Affaires étrangères a écarté le terme de "bourbier" pour qualifier la situation en Afghanistan. "Nous défendons là-bas l’essentiel de la démocratie", a-t-il dit. "Nous nous efforçons de consolider, et les armées afghanes qui ont déjà 75.0000 hommes, et la démocratie balbutiante". Paris a déployé environ 3.000 soldats en Afghanistan. Le Parti socialiste a réclamé une redéfinition de cette mission, alors que le Parti communiste, l’extrême gauche et l’extrême droite réclament le retrait du contingent français. Le président Nicolas Sarkozy a écarté toute idée d’un retrait de la France. La prolongation de la mission militaire française sera soumise à un vote au Parlement lors d’une session extraordinaire débutant le 22 septembre.

Dernière modification : 28/08/2008

Haut de page