Afghanistan : une étape supplémentaire dans le désengagement

Le 4 avril 2013, a eu lieu la cérémonie de transfert d’autorité entre le général Soriano commandant le contingent national Fr (NCC) et le général Adam commandant l’aéroport international de KAIA et représentant français auprès du COMISAF.

JPEG

Présidée par le vice amiral Baduel, chef du CPCO et en présence de Monsieur BAJOLET, ambassadeur de France, cette cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes du camp de Warehouse. Le général Adam devient ainsi le commandant du contingent français en Afghanistan, tout en restant commandant de la zone militaire de l’aéroport international de Kaboul (KAIA) et représentant Français auprès du COMISAF.

A la mi-avril, à l’issue du cycle de relèves, 1 100 militaires français resteront engagés en Afghanistan. Ils assurent la poursuite du désengagement logistique, ce qui entraîne une adaptation régulière de format de la force et des emprises. Ainsi la conservation du camp de Warehouse n’est plus nécessaire. Le regroupement progressif de nos éléments se fait à KAIA où est désormais installé le poste de commandement principal.

Le même jour, les plaques commémoratives portant les noms des 88 soldats français tués en Afghanistan ont été déposées sur un monument au mort dans l’enceinte de l’ambassade de France à Kaboul. Ces plaques, initialement présentes dans les FOB françaises de Kapisa et Surobi, avaient été transférées à Warehouse lors du départ des bataillons de la Task Force La Fayette. Au cours de son discours, M. l’Ambassadeur à souligné l’importance de conserver ces plaques dans un lieu symbolique fort, permettant à chaque visiteur de prendre conscience du sacrifice consenti par la France pour la paix et la stabilité en Afghanistan. Le général ADAM a, quant à lui, souligné l’importance de maintenir intact le souvenir des sacrifices consentis au nom des valeurs de notre république.

La France tiendra ses engagements vis-à-vis de ses alliés autour des quatre pôles d’excellence que sont les missions de formation au profit de l’armée afghane à travers EPIDOTE, l’hôpital médico-chirurgical de KAIA, le commandement de l’aéroport international de Kaboul, et la participation au fonctionnement de l’état-major ISAF.

Source : Ministère de la Défense

Dernière modification : 10/04/2013

Haut de page