Anniversaire de la bataille de Vimy : allocution de M. Dominique de Villepin (09.04.07)

(Vimy, 9 avril 2007)

Majesté,
Monsieur le Premier ministre du Canada,
Mesdames et Messieurs les Ministres
Mesdames et Messieurs les Parlementaires et les Elus,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Monsieur le Préfet,
Messieurs les Officiers généraux,
Mesdames, Messieurs

Nous sommes réunis aujourd’hui devant le monument à la mémoire des soldats canadiens tués lors de la bataille de Vimy.
Il y a quatre-vingt dix ans, le lundi de Pâques de l’année 1917, une offensive alliée s’attaquait ici à une forteresse ennemie, une forteresse protégée par du béton armé, des barbelés, des nids de mitrailleuses, des mines et des tranchées, une forteresse qui avait déjà coûté la vie à plus de 150.000 soldats de l’entente.
Ninety years ago this Easter Monday, after a week of shelling the enemy lines, in driving sleet thirty-five thousand Canadian soldiers launched their assault. Beneath a deluge of fire, they advanced towards the German defences. By midnight on Tuesday, Vimy Ridge had fallen. Three thousand six hundred Canadian troops were dead and eleven thousands wounded. By their courage and their spirit of sacrifice, those who fought at Vimy struck one of the first of the blows that opened the way to victory a year and a half later.
Altogether sixty-six thousand Canadians, all volunteers, many of them so young, coming from all over Canada, were to give their lives for this war fought so far from home. They did so out of solidarity with Great Britain and with France, their brothers. That is why on July twenty-sixth nineteen thirty-six, King Edward the eighth, your uncle, Madam, inaugurated this monument of commemoration and gratitude.
Your nation, Mr. Prime Minister, displayed this same solidarity again at Dieppe on August nineteenth nineteen forty-two, and on D-Day, when Canadian troops were in the front line on Juno Beach, paving the way for the Liberation of Europe.
Les héros de Vimy sont morts pour défendre des valeurs qui depuis n’ont cessé de nous unir et de nous rassembler : des valeurs de paix, de liberté, de tolérance et de respect de l’homme. Ces valeurs, nos démocraties doivent continuer à les défendre partout à travers le monde. C’est pour cela que nous nous engageons ensemble pour sauvegarder la paix en Bosnie, en République démocratique du Congo, en Haïti ou en Afghanistan. C’est pourquoi je veux, au nom de la France, rendre un hommage solennel aux soldats canadiens tombés sur le sol français. J’ai également une pensée émue pour les six militaires canadiens qui ont trouvé la mort hier alors qu’ils accomplissaient leur devoir en Afghanistan.
A nos alliés britanniques, je veux exprimer notre indéfectible reconnaissance.
Sur cette terre d’Artois qui a tant souffert, et où nos alliés ont été nos libérateurs, la France dit merci au Canada. Thank you Canada.
Aux vétérans de la grande guerre, je veux dire avec émotion, l’admiration et la profonde gratitude de la nation toute entière.
Honneur aux soldats canadiens ! Honneur au Canada ! Vive la République ! Vive la France !./.

(Source : site Internet du Premier ministre)

Dernière modification : 24/01/2008

Haut de page