Bilan du Sommet de l’OTAN (Lisbonne 19-20.11.10)

Le 24e Sommet de l’OTAN s’est tenu à Lisbonne les 19 et 20 novembre 2010. Il a été l’occasion pour les 28 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Alliance d’adopter un nouveau concept stratégique, d’annoncer aux côtés du président afghan, une stratégie de transition en Afghanistan et de relancer, en présence du Président Medvedev, les relations entre l’OTAN et la Russie.

1- Rénover l’alliance : l’adoption d’un nouveau Concept stratégique pour l’OTAN

Le concept stratégique est un document public. C’est le texte le plus important pour l’OTAN après le Traité de l’Atlantique Nord, qui a fondé l’Alliance en 1949. Il définit la nature, les objectifs et les missions de l’Alliance atlantique, ainsi que les moyens nécessaires pour accomplir ses tâches. Le précédent concept stratégique datait de 1999.

Le nouveau concept stratégique qui a été adopté le 19 novembre à Lisbonne par les 28 Alliés prend en compte les grandes évolutions de notre environnement stratégique depuis 1999, et notamment les nouvelles menaces auxquelles l’Alliance doit faire face : terrorisme, prolifération nucléaire, chimique et bactériologique, cyber-attaques.

Il rappelle également les grands principes qui fondent notre Alliance : l’indivisibilité de la sécurité et de la défense collective, la communauté de valeurs qui rassemble les Alliés, le lien transatlantique. Comme nous le souhaitions, le Concept stratégique réaffirme l’importance de la dissuasion nucléaire et précise que les forces nucléaires indépendantes de la France et du Royaume-Uni contribuent à la sécurité de l’Alliance.

Les 28 chefs d’Etat et de gouvernement ont également pris la décision de principe de doter l’Alliance atlantique d’une défense anti-missile des territoires et des populations contre la menace croissante que représente la prolifération des missiles balistiques, en provenance notamment du Moyen-Orient. Pour nous, la défense antimissile peut être un complément utile à la dissuasion nucléaire mais ne saurait s’y substituer. La contribution que les Etats-Unis envisagent d’apporter à ce dispositif, ainsi que celles que pourront décider d’autres Alliés, constitueront une contribution nationale précieuse à l’architecture de défense antimissile de l’OTAN. Le déploiement de cette capacité de défense anti-missile de l’OTAN se fera en étroite coopération avec la Russie.

Le concept stratégique insiste également sur le rôle croissant de l’Union européenne, considérée comme un partenaire essentiel de l’OTAN en matière de sécurité et de défense. Il reconnaît l’importance d’une défense européenne plus forte et plus performante.

Le concept stratégique et la Déclaration du Sommet entérinent également une réforme en profondeur de l’OTAN. Les effectifs de la structure militaire seront réduits d’au moins un tiers et ses implantations seront rationnalisées. Le nombre des Agences sera ramené à 3, au lieu de 14 actuellement. La gouvernance financière de l’OTAN a été réformée en profondeur pour permettre à l’Alliance de mieux hiérarchiser ses dépenses. L’inauguration d’un nouveau siège en 2015 sera l’occasion de revoir la gestion de l’organisation.

2- Le lancement d’une stratégie de transition en Afghanistan

Le Sommet de Lisbonne a été l’occasion de réaffirmer l’unité des Alliés en Afghanistan et leur détermination à poursuivre leur action dans ce pays « aussi longtemps que nécessaire », comme l’a rappelé le président de la République.

La réunion, qui s’est tenue avec les 48 Etats dont les forces sont engagées sur le terrain, le président afghan, M. Karzai, le secrétaire général des Nations-Unies, M. Ban Ki-Moon, le président du Conseil de l’Union européenne, M. van Rompuy, le président de la Commission européenne, M. Barroso, le président de la Banque mondiale, M. Zoellick et le premier ministre japonais, M. Naoto Kan, a permis de prendre deux décisions majeures :

- le lancement de la transition, c’est-à-dire le transfert progressif des responsabilités de sécurité aux Afghans eux-mêmes dans les zones stabilisées, qui pourra commencer à partir de 2011. Les Afghans se sont donné pour objectif de prendre en main leur sécurité d’ici à la fin de l’année 2014. Nous soutenons cet objectif ;

- l’engagement d’un partenariat de long terme avec le gouvernement afghan, qui traduit la détermination des Alliés à accompagner dans la durée le développement et la reconstruction de ce pays.

3- La relance au plus haut niveau de la relation entre l’OTAN et la Russie

Le nouveau Concept stratégique reconnait l’importance d’un partenariat stratégique entre l’OTAN et la Russie. Dans cet esprit de coopération renouvelé, le Sommet OTAN-Russie qui s’est tenu en marge du Sommet de Lisbonne en présence du président Medvedev a permis de relancer au plus haut niveau les relations entre l’Alliance et la Russie.

Nous nous sommes engagés à renforcer les consultations politiques et la coopération pratique avec la Russie dans des domaines où nos intérêts se rejoignent, comme la défense antimissile, la lutte contre le terrorisme, la lutte antidrogue, la lutte contre la piraterie et, plus largement, la promotion de la sécurité internationale.

Liens utiles :

- Déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement adoptée à Lisbonne

- Les dirigeants des pays alliés conviennent de mettre en place un système OTAN de défense antimissile

- Les dirigeants des pays de l’OTAN approuvent un ensemble de réformes ambitieuses

- L’OTAN et l’Afghanistan lancent la transition et amorcent un partenariat à long terme

- L’OTAN adopte un nouveau concept stratégique

source : Ministère des affaires Étrangères et Européennes

Dernière modification : 07/01/2011

Haut de page