Chirac plaide en faveur d’une coordination internationale pour l’Afghanistan (19.03.07)

PARIS, 19 mars 2007 (AFP) - Le président français Jacques Chirac a réaffirmé lundi, au cours d’un entretien avec son homologue afghan Hamid Karzaï, "l’importance" d’une stratégie commune des pays oeuvrant à la reconstruction de l’Afghanistan, a annoncé la présidence française. M. Chirac a souligné l’importance aux yeux de la France d’"une stratégie intégrée associant autour de l’Afghanistan l’ensemble des pays intéressés à sa stabilisation et à sa reconstruction", a déclaré le porte-parole de la présidence Jérôme Bonnafont.

Le chef de l’Etat avait proposé, au sommet de l’Otan à Riga fin novembre 2006, la constitution d’une forme de groupe de contact pour l’Afghanistan. Mais le secrétaire général de l’Otan, Jaap de Hoop Scheffer, avait estimé en janvier que ce projet avait peu de chances de voir le jour. "Il faut plus de contacts, mais pas forcément une nouvelle structure", avait-il expliqué. Dans l’entretien de 45 minutes à l’Elysée, Jacques Chirac a également fait part de sa "préoccupation sur la situation d’ensemble en Afghanistan, en matière de sécurité et de drogue", selon M. Bonnafont.

M. Karzaï, à l’issue de l’entretien, a précisé que celui-ci avait porté sur "l’évaluation de la situation en général, sur les succès obtenus au cours des cinq dernières années, et les difficultés que nous rencontrons encore".

MM. Chirac et Karzaï ont auparavant visité une exposition sur les "trésors retrouvés d’Afghanistan", au musée Guimet à Paris. Celle-ci constitue "une magnifique image des civilisations afghanes et l’illustration de pages capitales de l’histoire de l’humanité", selon Jacques Chirac.

Dernière modification : 24/01/2008

Haut de page