- Hervé Morin entame une tournée au Tadjikistan, en Afghanistan et au Qatar

DOUCHANBE (Tadjikistan), 7 sept 2007 (AFP) - Le ministre de la Défense Hervé Morin a entamé vendredi à Douchanbé sa première visite sur le théâtre afghan, alors que la France se donne pour priorités la formation de l’armée afghane et la reconstruction de l’Afghanistan. A Douchanbé, capitale du Tadjikistan, pays frontalier de l’Afghanistan, M. Morin devait rencontrer les pilotes de six Mirage de l’armée de l’air française qui opèrent dans le ciel afghan pour soutenir les troupes de l’Otan engagées au sol. Ces Mirage seront redéployés à l’automne sur une base de l’Otan, à Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan. M. Morin devait ensuite rencontrer le président du Tadjikistan, Emomalii Rakhmon, afin de lui confirmer la volonté française de conserver son implantation de Douchanbé pour les opérations logistiques, a-t-on précisé dans l’entourage du ministre. En Afghanistan, il s’entretiendra, toujours vendredi, avec le commandant en chef de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf), le général américain Dan McNeill, puis, au sud de Kaboul, avec une équipe d’instructeurs français intégrés dans les forces afghanes. Samedi, M. Morin rencontrera le président afghan Hamid Karzaï et son homologue afghan, Abdul Rahim Wardak. Le président Nicolas Sarkozy a affirmé à plusieurs reprises que la France n’avait pas "vocation à rester indéfiniment" en Afghanistan tout en faisant de de la reconstruction du pays et de la formation de l’armée nationale afghane (ANA) les priorités de la France, afin qu’elle assure elle-même la sécurité du pays. M. Morin achèvera cette tournée dimanche au Qatar, partenaire militaire privilégié de la France.

Dernière modification : 07/09/2007

Haut de page