Inauguration à Kaboul de la nouvelle mission de formation de l’OTAN en Afghanistan

Moins de neuf mois après que les chefs d’État et de gouvernement des pays membres de l’OTAN ont annoncé, lors du sommet de l’Alliance à Strasbourg-Kehl, la mise en place de la mission OTAN de formation en Afghanistan (NTM-A), les couleurs de l’OTAN ont été hissées aujourd’hui au Camp Eggers, à Kaboul, marquant ainsi le lancement de la mission de l’OTAN qui a pour vocation d’améliorer la formation et l’encadrement des forces de sécurité nationales afghanes.

Cette nouvelle mission de l’Alliance fusionnera avec le Commandement multinational sur la transition en matière de sécurité en Afghanistan (CSTC-A), dirigée par les États-Unis. Cette fusion a pour objet d’une part de resserrer les liens existants et d’en créer de nouveaux et, d’autre part, de renforcer les activités, déjà bien développées, de formation et d’encadrement des forces de sécurité nationales afghanes appelées à assurer à l’avenir la sécurité et le soutien dans la durée de l’Afghanistan. Plus particulièrement, la NTM-A consolidera sa capacité de formation de l’armée nationale afghane, tout en se concentrant davantage encore, et c’est essentiel, sur la formation de la police nationale afghane. Bâtir la capacité, les moyens et la qualité des forces de sécurité nationales afghanes permettra au gouvernement afghan de prendre la direction de la sécurisation et de la stabilisation de l’Afghanistan.

« Notre mission consiste à travailler main dans la main avec les Afghans pour bâtir un avenir prometteur et dynamique à cette nation souveraine. L’état d’esprit qui sous-tend notre vision et notre approche évolue de concert avec la mission NTM-A/CSTC-A, » a déclaré le général William B. Caldwell, nouveau commandant de la NTM-A et de la CSTC-A. « Ce nouvel état d’esprit, qui nous stimule à nous concentrer sur les Afghans, exige que nous fassions preuve de souplesse, de capacité d’adaptation, de respect des réalités culturelles et d’innovation. Animé de ce nouvel état d’esprit, le NTM-A/CSTC-A mènera cette mission à bien en mettant en œuvre les trois T : travail en équipe, transparence et transition. »

Le général de corps d’armée William B. Caldwell, IV a l’intention de continuer d’axer les efforts des forces de coalition sur l’établissement d’une société durablement libre et ouverte en Afghanistan.

S. E. M. Wardak, ministre afghan de la défense, S. E. M. Atmar, ministre afghan de l’intérieur et général Stanley McChrystal, le général commandant la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS), ainsi que plus de 400 représentants militaires, civils et des pays partenaires ont assisté à la cérémonie d’inauguration et de passation de commandement.

Le général Richard P. Formica, ancien commandant du CSTC-A, s’est félicité des succès d’hier tout en tournant le regard vers l’avenir avec optimisme et fierté en raison notamment de la mise en place de la NTM-A.

La NTM-A favorisera le renforcement des capacités en offrant de plus vastes opportunités à l’ensemble des pays membres de l’OTAN de participer au développement des forces de sécurité nationales afghanes. Cette participation plus active des pays membres de l’OTAN contribuera à former un plus grand nombre de militaires et d’officiers de police afghans et, par voie de conséquence, permettra au gouvernement afghan d’assumer une part accrue de responsabilité dans la sécurité du pays.

« Cela a été un honneur et un privilège pour moi de servir en Afghanistan, » a déclaré le général Formica. Et d’ajouter : « Ceux parmi nous qui sont affectés ici sont conscients de l’importance stratégique de cette mission. Nous nous félicitons de l’opportunité qui nous est offerte de contribuer à bâtir la stabilité et la sécurité pour les Afghans ».

L’inauguration de la NTM-A a été précédée d’une cérémonie officielle de passation de commandement au Camp Eggers, au cours de laquelle le général de division Formica a transféré l’autorité au général de corps d’armée Caldwell.

Dernière modification : 01/12/2009

Haut de page