La Finlande rejoint le débat sur le nouveau concept stratégique

Le point de vue de la Finlande sur le nouveau concept stratégique de l’OTAN a été au centre d’un débat organisé conjointement par la Division diplomatie publique (PDD) de l’OTAN, le ministère finlandais des Affaires étrangères, l’Institut finlandais de politique étrangère et le Conseil atlantique de Finlande le 3 mars 2010 à Helsinki.

Ce débat de deux heures, qui a rassemblé plus de 230 personnes représentant divers ministères, médias et milieux universitaires finlandais, s’est tenu à la veille du séminaire sur le concept stratégique – consacré plus spécifiquement à l’approche globale de la gestion des crises – organisé conjointement par la Finlande et la Suède.

Jamie Shea, directeur de l’Unité Analyse de politique générale au Cabinet du secrétaire général de l’OTAN, a fait un exposé sur les discussions actuelles concernant le nouveau concept stratégique de l’OTAN, ses nouvelles priorités, les nouveaux défis et les nouvelles menaces auxquels elle est confrontée.

Il a appelé les pays partenaires de l’OTAN, notamment la Suède et la Finlande, à coopérer activement sur une série de questions : « Plus l’OTAN sera impliquée en Afghanistan et dans d’autres opérations futures, plus elle aura besoin de renforcer sa coopération avec les ONG et d’autres acteurs et partenaires internationaux ».

M. Hans‑Friedrich von Ploetz, ambassadeur et membre du groupe d’experts sur le nouveau concept stratégique, a participé au débat, soulignant que le groupe travaillait activement depuis que le secrétaire général de l’OTAN lui a confié son mandat il y a près de six mois.

« Une chose est sûre : l’OTAN reste tout à fait pertinente, mais elle ne va pas devenir une organisation mondiale.En revanche, l’OTAN continuera d’agir à l’échelle mondiale lorsque notre sécurité sera menacée », a indiqué l’ambassadeur von Ploetz.

Parmi les autres intervenants figuraient Mme Teija Tiilikainen, directrice de l’Institut finlandais des affaires internationales, le ministre Pertti Salolainen, président du Comité finlandais des Affaires étrangères, parlementaire et vice-président du Conseil atlantique de Finlande, et Mme Anne‑Marie Le Gloannec, professeur et directrice de recherche à Sciences Po Paris.

Les participants au débat ont souligné que l’Alliance devait maintenir sa coopération avec la Russie et développer une coopération plus étroite avec d’autres organisations internationales et ONG.

La Finlande, pays partenaire de l’OTAN depuis 1994, contribue activement aux opérations de l’Alliance en Afghanistan et au Kosovo.

Source : site internet de l’OTAN

Dernière modification : 19/03/2010

Haut de page