La France "meilleur partenaire" des Etats-Unis (responsable américain)

La France a été propulsée mardi au rang de "meilleur partenaire" des Etats-Unis sur de nombreux dossiers internationaux par un haut responsable américain, trois ans après les déchirements sur l’Irak qui avaient valu à Paris d’être battu froid par Washington. "Je peux vous dire qu’à Washington, nous n’avons aujourd’hui pas de meilleur partenaire que le gouvernement français sur la plupart des sujets qui occupent le Conseil de sécurité" (de l’Onu), a déclaré à la presse le sous-secrétaire d’Etat chargé des Affaires politiques, Nicholas Burns, de passage à Paris. "Nous sommes très contents de voir la force de la relation entre la France et les Etats-Unis", a ajouté le "numéro trois" du département d’Etat (Affaires étrangères) américain, en soulignant les convergences franco-américaines sur l’Iran, le dossier syro-libanais ou le Darfour (Soudan). M. Burns fut ambassadeur à l’Otan au début de la guerre en Irak, une époque où l’administration américaine avait promis de revoir à la baisse ses contacts avec Paris afin de "punir" la France pour son opposition au conflit. "Je me souviens de toutes les mécontentements, de tous les désaccords par lesquels nous sommes passés en 2002 et 2003", a-t-il dit, pour mieux souligner que cette époque était à ses yeux révolue. M. Burns, un francophone, était de passage à Paris pour participer à une réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité, plus l’Allemagne, sur le dossier du nucléaire iranien.

Dernière modification : 17/01/2008

Haut de page