La capacité de défense antimissile de l’OTAN satisfait à des tests déterminants

Le 19 juillet, le directeur du programme OTAN de défense contre les missiles de théâtre a annoncé que la toute première capacité dans ce domaine avait passé avec succès des tests déterminants et qu’elle devrait être mise à la disposition des commandants de l’OTAN à la fin de 2010, conformément au calendrier prévu.

Le général Alessandro Pera, directeur du programme, a fait cette déclaration après l’exercice Joint Project Optic Windmill 2010 des forces aériennes néerlandaises, qui s’est achevé le 16 juillet. Au cours de cet exercice, le programme de défense active multicouche contre les missiles balistiques de théâtre (ALTBMD) de l’Alliance a subi une série d’essais importants. Cette capacité sera à terme remise aux commandants de l’OTAN.

« Nous sommes très satisfaits des résultats. D’ici à la fin de 2010, l’OTAN disposera – pour la première fois – d’une capacité qui lui permettra de mettre en liaison les capteurs et les plates-formes de tir des pays pour constituer une capacité de défense antimissile en temps réel, » a déclaré le général Pera.

« Pendant l’exercice, nous avons mis en liaison le système de commandement et de contrôle de défense antimissile mis au point par l’OTAN avec des capteurs et des plates-formes de tir réels et simulés, pour nous entraîner aux opérations contre les menaces simulées, » a-t-il dit. « Nous avons ainsi mesuré le niveau de performance qu’il faut atteindre pour mener une opération de défense antimissile. »

La capacité comprendra un véhicule déployable qui, le moment venu, sera capable de soutenir une opération de défense contre les missiles de théâtre partout dans le monde.

Mise à contribution de capacités existantes et de capacités nouvelles

Le programme ALTBMD a déjà assuré la mise en place d’une capacité intérimaire (étape 1 de l’InCa), qui permet aux commandants de planifier une opération de défense contre les missiles de théâtre. À la fin de l’année, la capacité sera considérablement renforcée et comportera des moyens de connaissance de la situation en temps réel (étape 2 de l’InCa).

Avant la remise de la capacité, tous les éléments de l’InCa – y compris les capteurs et les plates-formes de tir de défense antimissile mis en œuvre par les pays de l’OTAN – seront reliés entre eux pour l’organisation d’un test d’ensemble, qui aura lieu en décembre.

Pour respecter les échéances, le programme ALTBMD a mis à contribution des moyens existants, notamment des prototypes mis au point par l’Agence des C3 de l’OTAN (NC3A), ainsi que le tout premier déploiement opérationnel de l’ACCS de l’OTAN.

« Ce test est un bon exemple des synergies à l’œuvre lorsque les services C4I de l’OTAN travaillent ensemble, » a dit le général Pera. « Le modèle du bureau de programme est une structure très puissante et très souple. »

Source : site internet de l’OTAN

Dernière modification : 26/07/2010

Haut de page