Le secrétaire général de l’OTAN achève sa visite en Russie

Le 17 décembre, dernier jour de son séjour à Moscou, le secrétaire général de l’OTAN, M. Anders Fogh Rasmussen, a poursuivi ses entretiens politiques et il s’est adressé au public russe.

Il a rencontré M. Boris Gryzlov, président de la Douma d’État, et des membres du Parlement russe. Les échanges de vues ont notamment porté sur l’Afghanistan, en particulier sur le problème de la drogue, ainsi que sur le dialogue général entre les parlementaires des pays alliés et ceux de la Russie.

Les entretiens avec M. Nikolaï Patrouchev, le secrétaire du Conseil de sécurité nationale, ont pour leur part été axés sur les défis pour la sécurité tels que le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive et la piraterie. Dans l’après-midi, le secrétaire général s’est rendu au Bureau d’information de l’OTAN (NIO), où il a rencontré des personnels du NIO et de la mission de liaison militaire.

M. Rasmussen s’est enfin rendu à l’Institut d’État des relations internationales de Moscou. À l’occasion d’une rencontre organisée par le Centre Carnegie de Moscou, il a prononcé un discours sur le thème : « L’OTAN et la Russie : partenaires pour l’avenir ».

Dans ce discours, M. Rasmussen a déclaré : « En ma qualité de secrétaire général de l’OTAN, permettez-moi d’être très clair : l’OTAN n’attaquera jamais la Russie. Jamais. Et nous ne pensons pas que la Russie attaquera l’OTAN. Nous avons cessé de nous inquiéter à ce sujet et il convient que la Russie cesse aussi de s’inquiéter. »

Le discours a été suivi par un échange de vues avec des étudiants, des élèves officiers et des universitaires.

Source : site internet de l’OTAN

Annexe : Discours du secrétaire général de l’OTAN à l’Institut d’État des relations internationales de Moscou (en anglais)

Dernière modification : 18/12/2009

Haut de page