Pendant sa visite à Copenhague, le secrétaire général recommande de tenir le cap en Afghanistan

Le 31 août, le secrétaire général de l’OTAN, M. Anders Fogh Rasmussen, a rencontré la reine Margrethe II de Danemark et le premier ministre, M. Lars Løkke Rasmussen lors d’une visite officielle à Copenhague. Les entretiens ont surtout porté sur les opérations dirigées par l’OTAN en Afghanistan.

Au cours de sa visite, le secrétaire général a évoqué la conférence de Kaboul qui a eu lieu en juillet et au cours de laquelle la communauté internationale avait entériné le projet de M. Karzaï de transférer les responsabilités aux forces de sécurité afghanes d’ici la fin de 2014. Il s’est dit convaincu de la détermination des pays de l’Alliance à rester solidaires pour atteindre cet objectif.

Le secrétaire général a aussi rencontré la ministre des Affaires étrangères, Mme Lene Espersen, la ministre de la Défense, Mme Gitte Lillelund Bech, ainsi que des membres de la commission de la politique étrangère et de la commission de la défense du parlement danois.

M. Fogh Rasmussen a ensuite prononcé un discours à l’université de Copenhague dans lequel il a affirmé que le choix en Afghanistan est clair : partir avant ou après « avoir fini le travail ».

Il a dit comprendre qu’il est tentant d’envisager un retrait rapide, car le prix à payer est lourd en moyens et en vies humaines, mais il a expliqué qu’abandonner « un pays livré au chaos » coûterait encore plus cher.

« Notre sécurité en pâtira aussi. Les extrémistes s’en trouveront renforcés. Ils combattront nos valeurs – la liberté d’expression, la démocratie et les droits de l’homme, » a-t-il dit avant d’ajouter que cette situation propagerait l’instabilité à l’ensemble de l’Asie centrale et au-delà.

Source : site internet de l’OTAN

Dernière modification : 03/09/2010

Haut de page