Point de presse du 16 novembre 2006.

AU POINT DE PRESSE ELECTRONIQUE DE CE JOUR, LE PORTE-PAROLE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES A FAIT LES DECLARATIONS ET REPONDU AUX QUESTIONS SUIVANTES :

=== TURQUIE ===

(L’armée turque a déclaré avoir gelé sa coopération militaire avec la France, une première mesure de rétorsion directe contre ce pays qui a adopté une proposition de loi réprimant la négation du génocide arménien de 1915. Quelle est votre réaction ?)

’’Vous faites allusion, je pense, aux propos du Chef d’Etat major de l’armée de terre turque, tels que rapportés par la presse. A ma connaissance, nous n’avons pas eu de communication officielle à ce sujet de la part des autorités turques.

S’agissant de nos relations en matière militaire avec la Turquie, nos forces armées coopèrent très étroitement sur plusieurs théâtres d’opération, dans le cadre d’opérations multinationales. En Afghanistan, nos troupes, comme celles des Turcs et des Italiens, sont stationnées sur la même base à Kaboul et nous transmettrons aux Turcs le commandement de cette opération tripartite en avril 2007. Nos troupes sont également engagées côte à côte au Liban, en Bosnie, au Kosovo et en République démocratique du Congo. Il existe donc une étroite coopération et un grand respect mutuel entre les forces armées françaises et turques.’’

Dernière modification : 23/01/2008

Haut de page