Point de presse du 26 mai 2006 déclarations du porte-parole

Le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

GEORGIE/FRANCE
Le président de la République de Géorgie, M. Mikhail Saakachvili, se rend en France du 29 au 31 mai à l’invitation de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN. Il sera reçu par le ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, le 30 mai, pour un entretien consacré aux principales questions internationales et régionales. M. Saakachvili sera également reçu par M. Nicolas Sarkozy, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire.

(C’est le président de la Géorgie qui se déplace au Quai d’Orsay ou c’est le contraire, ou c’est le ministre qui va lui rendre visite ?)

Le président de la Géorgie est à Paris à l’occasion de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, comme d’autres personnalités d’ailleurs. Dans ce cadre, il effectuera une visite et rencontrera le ministre ici-même au Quai d’Orsay. Le point de presse aura lieu au Quai d’Orsay après l’entretien vers 11h15/11h30.

OTAN
(Sur votre déclaration concernant l’OTAN, pouvez-vous nous donner plus d’informations sur l’Assemblée parlementaire de l’OTAN ? De quoi allez-vous discuter ? Peut- on y assister en tant que journaliste ?)

Je vous renvoie plutôt vers les instances de l’OTAN. Ce que je peux vous dire, c’est que l’Assemblée se réunit pour sa session de printemps à Paris entre aujourd’hui et le mardi 30 mai. Un certain nombre de séances auront lieu dans le cadre de cette session pendant les journées de vendredi et de mardi.

(Où cela a-t-il lieu ?)

Au Palais des Congrès à Paris.

POINT DE PRESSE DU 29 MAI 2006

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

AZERBAIDJAN/FRANCE

Le président de la République d’Azerbaïdjan, M. Ilham Aliev, se rendra en visite à Paris les 29 et 30 mai, à l’invitation de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN. A cette occasion, M. Ilham Aliev sera reçu par le président de la République, M. Jacques Chirac, pour un entretien le mardi 30 mai.

GEORGIE/FRANCE
Le ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, recevra demain matin, mardi 30 mai, son homologue géorgien, M. Guela Bejouachvili. Les deux ministres aborderont au cours de cet entretien les différents aspects de nos relations bilatérales avec la Géorgie et de la coopération de l’Union européenne avec ce pays. Ils évoqueront également les perspectives de règlement des conflits gelés d’Ossétie du sud et d’Abkhazie. M. Bejouachvili accompagne le président géorgien, M. Mikhail Saakachvili, en visite à Paris dans le cadre de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.

BIELORUSSIE/FRANCE
Mme Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes, s’entretiendra avec M. Alexandre Milinkievitch, l’un des principaux représentants de l’opposition démocratique biélorusse, le mardi 31 mai, à 8h30, au Quai d’Orsay. Je vous rappelle que M. Milinkievitch avait été reçu le 9 janvier 2006 par M. Philippe Douste-Blazy, ministre des Affaires étrangères. M. Milinkievitch, qui participe à la session de printemps de l’assemblée parlementaire de l’OTAN, sera reçu aujourd’hui par M. Edouard Balladur, président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale. M. Milinkievitch aura également des entretiens avec des représentants de partis politiques, ainsi qu’avec des responsables d’ONG françaises intervenant en Biélorussie. Cette visite constitue une nouvelle occasion pour la France de marquer son soutien aux évolutions démocratiques en Biélorussie et de rendre hommage au courage de M. Milinkievitch et à sa détermination à faire en sorte que la Biélorussie trouve enfin la place qui lui revient au sein de la famille européenne.

INDONESIE/SEISME
L’équipe d’évaluation (composée de deux médecins du ministère de la Santé, de deux officiers de la Sécurité civile et d’un agent de la délégation à l’Action humanitaire du ministère des Affaires étrangères) partie dès samedi soir est arrivée dimanche à Jakarta. Elle procède ce matin, sur place, aux premières évaluations en liaison avec les autorités locales, les représentants de l’Union européenne et des ONG déjà présentes. Un avion militaire C-135, qui a décollé de la base d’Istres hier soir avec à son bord des médecins et des infirmiers ainsi que cinq tonnes de fret humanitaire (matériel médical d’urgence), arrivera ce lundi soir.
Comme l’a déclaré ce matin M. Philippe Douste-Blazy, ministre des Affaires étrangères, en fonction de l’évaluation qui sera faite sur place et des besoins exprimés localement, un autre avion est d’ores et déjà programmé. Il devrait convoyer huit stations d’épuration d’eau fournies par Véolia et Aquasistance et du fret d’aide humanitaire (importante dotation de médicaments et de matériel pour blessés et handicapés) fourni notamment par le Secours catholique, le Secours islamique et le Secours populaire. Enfin, l’envoi d’un hôpital de campagne est possible si les autorités indonésiennes en font la demande.

NATIONS UNIES

La Journée internationale des Casques bleus des Nations unies, instaurée en 2002 à l’initiative de l’Assemblée générale des Nations unies, est célébrée aujourd’hui, lundi 29 mai, dans le monde entier. La France souhaite à cette occasion rendre hommage aux quelque 89 000 personnes - militaires, policiers et civils - engagées aujourd’hui dans les missions des Nations unies. Leur courage et leur détermination permettent sur tous les continents de protéger des populations en danger, de séparer les combattants, de rendre possible le retour à la paix.
La France exprime sa solidarité aux pays et aux familles des 121 personnes décédées l’an dernier dans l’accomplissement de leur mission au service de la paix. Elle rappelle l’importance qui s’attache au renforcement de la sécurité des personnels engagés dans les opérations des Nations unies. Cette quatrième Journée internationale intervient cette année dans un contexte d’accroissement des opérations de maintien de la paix des Nations unies et de leurs effectifs. Cela illustre le rôle indispensable de l’Organisation des Nations unies dans le domaine du maintien de la paix et de la sécurité internationale.

Je vous rappelle par ailleurs les éléments suivants concernant la France :

- avec 588 Français engagés sous casque bleu (militaires, observateurs militaires et policiers) au 30 avril 2006, la France se situe au 22ème rang parmi les 109 pays fournissant du personnel aux missions des Nations unies, et au premier rang des grands pays industrialisés. Ces personnels sont engagés dans 10 des 15 opérations de maintien de la paix actuellement en cours ; la France a contribué à hauteur de 251,3 millions d’euros au budget des opérations de maintien de la paix. Avec un barème de 7,3 %, elle est au 5ème rang des contributeurs financiers à ces opérations ;

- plus de 7.000 militaires et policiers français sont engagés dans des opérations multinationales sous mandat des Nations unies en Côte d’Ivoire, en Afghanistan et dans les Balkans.

Dernière modification : 17/01/2008

Haut de page