Sarkozy : le retrait français d’Afghanistan pas imminent (05.06.07)

NEW YORK, 5 juin 2007 (AFP) - La président français Nicolas Sarkozy a réaffirmé le désir de la France de retirer ses troupes d’Afghanistan, tout en soulignant qu’un retrait n’était pas imminent, dans une entrevue publiée mardi par le New York Times. "Nous d’avons pas mission de rester la-bas indéfiniment, mais partir maintenant montrerait un manque d’unité avec nos alliés", a déclaré M. Sarkozy. Durant la campagne avant le second tour de l’élection présidentielle, le 6 mai, le futur président de la république avait souligné que "la présence à long terme des troupes françaises" en Afghanistan "ne lui semblait pas décisive". Les Etats-Unis, de leur coté, font pression pour que les nations membres de la force internationale envoient plus de troupes dans le pays pour combattre l’insurrection talibane. Une solution "entre des deux extrêmes" doit être trouvée pour continuer le travail important de formation de l’armée afghane, souligne le chef de l’Etat français, selon le New York Times. La France a retiré en janvier ses forces spéciales déployées en juillet 2003 dans le cadre de l’opération "Liberté immuable", lancée par les Etats-Unis contre les talibans après les attentats du 11 septembre 2001. Mais elle entretient toujours un contingent d’un millier de soldats dans le pays dans le cadre de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) de l’Otan, qui compte au total quelque 37.000 militaires de plus de 35 pays.

Dernière modification : 25/01/2008

Haut de page