Six membres de l’Alliance conviennent de travailler en coopération sur le contrôle des mouvements pour les opérations de l’OTAN

La Bulgarie, le Canada, la Croatie, la Hongrie, la Lituanie et la Slovaquie signeront un mémorandum d’entente en marge de la Conférence des hauts responsables de la logistique de l’OTAN qui se tiendra le 23 mars 2010 ; ces pays s’engageront à cette occasion à apporter leur soutien à l’Unité logistique intégrée multinationale « contrôle des mouvements » (MILU Mov Con).

Cette unité coordonnera et contrôlera les divers moyens de transport utilisés pour les mouvements des forces désignées, pendant les phases de déploiement, de soutien prolongé et de redéploiement d’une opération dirigée par l’OTAN.

En 2007, le Canada a pris l’initiative de constituer cette unité, qui devait permettre de remédier à une insuffisance de l’OTAN en matière de capacités. La MILU MovCon est dirigée par un commandant, que fournit actuellement le Canada en sa qualité de participant principal, et elle comporte un centre d’opérations et un certain nombre de détachements chargés des mouvements. Cette unité sera déployée selon les instructions sur les théâtres d’opérations, où elle sera pour une grande part autonome et capable d’opérer 24 heures sur 24 pendant des périodes prolongées dans des ports multimodaux pour y assurer simultanément les opérations de débarquement et d’embarquement.

Après avoir suivi deux formations en 2008, le personnel de la MILU a participé en 2009 à un exercice au Canada au cours duquel il a revu et révisé les consignes en vigueur. Le personnel de l’unité a aussi suivi une formation à l’école norvégienne des mouvements. D’autres formations sont prévues lors de l’exercice MILU MUSTER en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne en avril 2010, cet exercice constituant l’une des étapes qui restent encore à franchir avant que puisse être déclarée la capacité opérationnelle totale en 2010.

La MILU MovCon constituera une capacité importante pour les opérations de l’OTAN. L’unité est ouverte aux pays membres de l’OTAN et aux pays partenaires qui souhaitent participer à cette entreprise logistique multinationale menée en collaboration.

Source : site internet de l’OTAN

Dernière modification : 25/03/2010

Haut de page