Visite du Secrétaire General de l’OTAN M.Rasmussen à Paris

Déclaration à la presse de M. le Président de la République et de M. Anders Fogh RASMUSSEN, Secrétaire général de l’OTAN

Palais de l’Élysée – jeudi 3 septembre 2009

LE PRESIDENT – J’ai été très heureux de recevoir le nouveau Secrétaire général de l’OTAN, un homme de très grande qualité en qui j’ai grande confiance, pour qui j’ai beaucoup d’amitié. Nous avions bien travaillé ensemble lorsqu’il était lui-même chef de gouvernement.

Je lui ai dit combien la France était enthousiaste d’avoir repris toute sa place au sein de l’Alliance. J’ai dit au Secrétaire général combien nous attachions de prix à la révision de la stratégie de l’OTAN. L’OTAN doit changer de stratégie pour s’adapter au nouveau contexte du monde ; combien également nous étions soucieux de l’ « afghanisation » en Afghanistan pour que, le plus tôt possible et le plus vite possible, les Afghans puissent prendre en main leur sécurité et leur destin, même si nous sommes là pour les aider.

J’ai dit au Secrétaire général également que la France entendait jouer tout son rôle désormais dans l’Alliance atlantique. Nous sommes avec nos partenaires, nous sommes avec nos amis, nous sommes avec nos alliés, nous voulons ensemble renforcer le poids de l’Europe dans l’Organisation atlantique et j’ai donc été très heureux de recevoir le Secrétaire général, mon ami, en compagnie de Bernard KOUCHNER, ici à Paris.

M. RASMUSSEN – Merci beaucoup. Le Président et moi, nous avons eu une rencontre très positive et très fructueuse et vraiment très amicale.

J’ai complimenté le Président sur la décision du plein retour de la France dans l’OTAN. C’est une décision de dimension historique. Le plein retour de la France va améliorer les relations transatlantiques et ainsi renforcer le rôle de l’OTAN au niveau international. Le plein retour va stimuler le développement d’une politique européenne de sécurité et défense et ainsi augmenter le poids de l’Europe dans l’OTAN. Et le plein retour va renforcer le rôle de la France dans l’OTAN. Il n’est pas seulement bon pour la France, mais pour nous tous.

La semaine prochaine, je vais assister à la passation historique de commandement du Quartier général de l’OTAN aux Etats-Unis : pour la première fois, ce poste sera occupé par un Européen, le général français M. ABRIAL. C’est vraiment une preuve visible du rôle accru et j’ai hâte de collaborer avec lui, de transformer et renouveler l’OTAN. L’OTAN a besoin de réformes pour s’adapter aux défis du XXIe siècle et, à cet égard, je compte sur le soutien de la France.

Dernière modification : 04/09/2009

Haut de page